2020 : Faut-il une loi pour interdire la masturbation en public devant les écoles ?

mercredi 10 février 2010
par  Amitié entre les peuples
popularité : 9%

2020 : Faut-il une loi pour interdire la masturbation en public devant les écoles ?

Depuis la loi très modérée sur la burqa de 2010 les nudistes ont obtenu le droit en 2112 de se balader nu en ville et au travail. Des décrets sont intervenus pour poser des interdictions pour des motifs précis de sécurité.

Un an plus tard, le droit de se masturber en public a été légalisé.
Beaucoup de débat. « Cela me gêne ». Oui comme la burqa te gênait, mais c’est ta gêne. Maîtrise ta gêne ! Pas de loi totalitaire contre les droits humains.

Relativisme moral chez les adultes.
Réserve chez les mineurs
Finalement il a été interdit de se masturber dans les écoles.

Les intégristes de toutes les religions fuient en Irlande.
Le gouvernement Mélenchon fils s’inquiète ;

Le texte qui suit montre qu’il s’agit d’une plaisanterie.

Christian Delarue

Le string et les seins nus s’effacent sur la plage pour plusieurs raisons. Le retour de la pudibonderie est là.

L’Ifop l’a annoncé. Le niveau de pudeur monte.

cf *Les femmes et la nudité

http://www.ifop.com/?option=com_publication&type=poll&id=897

Les coincés sont majoritaires ! Ceux qui se baladent à poils chez eux devant leurs enfants deviennent des impudiques ! Sarkozy va pondre une loi !

http://www.ifop.com/media/poll/897-1-study_file.pdf

La pudibonderie est le produit d’une situation complexe qui met en jeu plusieurs facteurs dont

1 - la chute relative du féminisme

2 - l’épuisement du souffle de libération sexuelle des années 68 (qui avait aussi son ambivalence sexiste, c’est certain)

3 - la montée de la pudibonderie WASP, de la pruderie venues de l’Amérique du nord

4 - la montée de la respectabilité corporelle de l’islam et des musulmans depuis 20 ans environ.

5 - la sur-érotisation du corps notamment féminin par les médias.

6 - la perception que l’on a de son corps propre


Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

8 janvier 2017 - Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale

Ni kippa, ni voile, ni autre signe religieux ostensible à l’Assemblée Nationale