Critique de la figure en trois cercles du Développement Durable. C Delarue (Médiapart)

dimanche 25 octobre 2015
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Critique de la figure en trois cercles du Développement Durable.

Bricolage sur fond de crise idéologique et de perspective « alter ».

(Autre France, autre Europe, autre monde)

Sur fond de crise de représentation du monde, tant à droite qu’à gauche, on constate un manque de perspectives cohérentes et mobilisatrices destinées au(x) peuple(s)-classe, le tout articulé aux problématiques écologiques. La confiscation économique de la classe dominante est analysée mais paradoxalement c’est encore les hurlements de cette petite minorité de très riches « contre le fisc » que l’on entend. La gauche de gouvernement se tait voire approuve moyenant quelques différences. A l’évidence il y a donc des analyses critiques qui ne passent pas, qui ne sortent pas des cercles « critiques de gauche ».

I - Théorie élaborée et pédagogie difficile.

La perte d’influence des grands projets mobilisateurs des forces sociales de transformation : socialisme-communisme - qui perdurent néanmoins (1) a débouché en matière d’alternative systèmique sur l’élaboration de systèmes de propositions alternatives à forte composition technico-intellectuelle mais aussi à faible prise en charge populaire. C’est un problème . Le FN lui ne s’embarrasse pas de ce genre de problème. Les forces de progrès doivent elles essayer de combler l’écart entre la théorie et sa prise en charge par toutes les couches sociales du peuple-classe, y compris les moins instruites, les plus marginalisées. Une aporie ?

Les acteurs associatifs altermondialistes (ATTAC, CADTM, etc), les fondations (Fondation Copernic, Gabriel Péri, Rosa Luxembour, Transform, etc) et même certains collectifs (Audit citoyen de la dette publique, Pour un pôle public financier au service des droits, Défense des services publics, etc...) font appel à un corpus scientifique et technique relativement lourd ; même si des courants minoritaires internes et informels continuent de vouloir y inclure des types de société susceptibles de porter comme jadis des aspirations collectives. Ces acteurs sont obligés de continuer à produire de telles connaissances solidement étayées. Ils ne peuvent faire autrement. Pour autant, ils ne manquent pas de remarquer qu’ils n’ont pas l’influence de masse qu’il devrait , hors les courtes périodes de mobilisations collectives, ou se sont les syndicats qui sont à la manoeuvre.

Pour compenser cette perte d’influence pédagogique certains se sont employés à pratiquer le débat à partir de films et d’autres le débat avec des mises en forme pédagogiques (schémas, graffes, sphères, arbre, etc.) qui simplifient le complexe et qui permettent de vulgariser les connaissances des experts de l’alternative rouge et verte pour le dire ainsi. Sur ces schémas simplifiés tout un chacun peut greffer des explicitations, plus ou moins lourdes et complexes en fonction de ses capacités et surtout de l’auditoire, afin de rétablir le complexe et donc le vrai.

la suite sur :

http://blogs.mediapart.fr/blog/christian-delarue/290913/repenser-les-trois-cercles-du-developpement-durable


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/