Les trois piliers de la République française : Laïcité, services publics, Sécurité sociale .

dimanche 8 novembre 2020
par  Amitié entre les peuples
popularité : 5%

Les trois piliers de la République française : Laïcité, services publics, Sécurité sociale .

Il ne s’agit ici ni de valeurs, ni de principes mais de ce qui matériellement constitue ou peut constituer ou construire la République.

Nous ne manquerons pas d’aller au-delà de ces trois piliers de la République française pour évoquer un cadre progressiste s’opposant aux menaces du temps présent.

A propos d’une réponse inclusive.

Face aux tenants du choc des composantes identitaires dures, extrémistes même, qui (re)surgissent en cette période d’octobre-novembre 2020 , disons entre les blancs catholiques-culturels (pas forcément croyants mais suprématistes et fascistes) et les divers intégrismes islamiques et autres fanatiques au sein des diverses religions de l’islam, il importe de maintenir - selon nous - une réponse universaliste inscrite dans la sécularisation en cours et dans un cadre républicain d’Etat de droit et d’Etat social.

Nous partons bien avec cette double réponse d’une culture républicaine et démocratique existante inscrite dans l’histoire de ce pays. Une histoire qui se lit tout à la fois dans une bataille contre la religion catholique au temps ou elle était puissante, dominante patriarcale et intégriste et une bataille contre le fascisme et le capitalisme renaissant d’après guerre en 1945.

- Nous connaissons plusieurs menaces.

Nous en posons d’abord trois : d’une part au plan culturel et religieux celle des fascistes identitaires français et celle des islamistes et intégristes et d’autre part celle économico-politique qui détruit les bases sociales d’appuis au bien vivre des classes populaires, du peuple-classe : les services publics, la sécurité sociale fondée en 1945-46.

Il faut aller plus loin : La « thatchérisation du monde » (1 ) telle qu’elle s’est développée en France depuis 1983 a procédé à d’autres destructions de cadres sociaux protecteurs. Cette thatcherisation ne cesse d’imposer par exemple le travaillisme, soit le travailler plus à celles et ceux qui travaillent déjà 35 heures alors que la question du moment- qui est aussi de civilisation et d’éthique politique - est le travailler moins mais travailler tous, une thématique des gauches reprenant peu ou prou les revendications syndicales.

Que dire aussi de la casse des statuts de la Fonction publique ? On trouve désormais dans les services publics des travailleurs et travailleuses sous contrat pluri-annuels (trois ans) dans plusieurs administrations, y compris dans la Fonction publique d’Etat. La précarisation avance et avec la fragilisation des cadres de travail et de vie ce qui affaiblit le pouvoir d’achat des classes populaires, mais celui des riches. Nous sommes en présence d’une courbe en K avec deux branches, une qui monte pour l’accroissement des hauts revenus, ceux des 5%, surtout du 1% et même au sein du 1% la fraction la plus prédatrice qui aspire carrément la bonne vie du reste de l’humanité !

- Quelle réponse dite inclusive ?

La position de Pierre Aski sur France Inter du 30 octobre dernier (2) était de promouvoir une « réponse inclusive ». Il faut préciser la portée de l’inclusivité si on ne veut pas entretenir « le loup islamiste » qui sévit en meute dans certains quartiers populaires de France, tout comme nos dirigeants peuvent entretenir au plan économique et social le « loup libéral-capitaliste » (clin d’oeil au livre d’Année Coll) . Il importe d’être bien clair sur cette double attitude , le tout en s’opposant aussi au fascisme qui monte.

Il s’agit donc de favoriser l’inclusion par la « laïcité à la française » (un régime institutionnel et juridique qui ne se réduit plus à la loi de 1905 et aux textes de 1789) soit un processus d’intégration à la dynamique de sécularisation mais aussi via les autres piliers de la République. Car la « laïcité à la française » n’est pas seule à soutenir la République, sauf à faire état d’une République réduite, fétiche ou fétichisée, ce qui est hélas très courant .

- Une République pour tous et toutes

La « laïcité à la française » se comprend d’une part avec 2 - les « services publics à la française » partout tant dans les quartiers populaire que dans les campagnes, la ou l’initiative privée et marchande est absente, et d’autre part avec 3 - la Sécurité sociale à la française  », celle de 1945-46 que la »thatchérisation du monde" tend à détruire avec sa financiarisation globale .

Cette République française là avec ces trois piliers et ses élites spécifiques qui la servent (ou qui la détruisent pour certains traitres à la République) a pleine vocation à répondre aux besoins sociaux de tous les résident.es sur le territoire, français ou non, chômeurs ou actifs .

Il manque sans doute à la République française un volet anti-impérialiste en rupture avec l’ordre mondial capitaliste sous la houlette de la Triade. C’est un débat à mener avec les forces de gauche qui évoquent le socialisme (3). Sortir de l’entreprisocène est un enjeu (4)

Christian DELARUE et Monique DEMARE

1) La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde. Christian DELARUE - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique

2 ) https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-30-octobre-2020

3) De la république au socialisme - D Collin - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/De-la-republique-au-socialisme-D

MENER JUSQU’AU BOUT LA BATAILLE DE LA RÉPUBLIQUE

Extrait récent de Christian Picquet :

"Voilà qui nous invite à mener une bataille politique et idéologique de très grande ampleur. C’est une autre conception de la République qu’il nous appartient de faire vivre. Celle qui veut en permanence étendre et consolider les principes de la laïcité. Celle qui veut que soient pleinement réalisées ses promesses émancipatrices, et poussés jusqu’au bout des principes hérités d’une longue succession de luttes populaires depuis la Révolution française, comme y appelait déjà Jean Jaurès. Afin que, grâce à de nouveaux droits et à de nouvelles institutions, il devînt possible de remettre en cause les inégalités générées par le pouvoir sans limite de la nouvelle aristocratie de l’argent.

lire :
La République mérite mieux qu’une loi manoeuvrière – Le blog de Christian Picquet
http://christian-picquet.fr/2021/01/28/1385/

4) Entreprisocène : De la désacralisation de l’Entreprise fétiche à l’alternative. Christian Delarue - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Entreprisocene-De-la-desacralisation-de-l-Entreprise-fetiche-a-l-alternative


Brèves

27 avril 2019 - UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo

UE : Refus du travaillisme - RTT 30H hebdo
https://www.facebook.com/groups/331158090917542/

30 mai 2010 - TravaillismExit - RTT partout en Europe !

TravaillismExit - RTT partout en Europe !
https://www.facebook.com/events/1730316523900013/