MRAP 2007 : Les statistiques ethniques inutiles et dangereuses. C Delarue

lundi 5 octobre 2009
par  Amitié entre les peuples
popularité : 11%

LES STATISTIQUES ETHNIQUES INUTILES ET DANGEREUSES

Note rédigée en 2007 suite à un BE puis un CA du MRAP par Christian Delarue

Limité à des cercles restreints (1) - celui des scientifiques en faisant
usage - le débat sur les statistiques ethniques est apparu sur la scène
médiatique en 2007 (2). La question des statistiques ethniques n’est pas seulement technique - besoin d’améliorer et de perfectionner plus
l’appareil existant (3 ) mais éthique et politique.

Pour ceux qui en font la défense, il s’agirait de se doter des outils
permettant réellement de « favoriser la diversité » (3) et même d’éviter
le communautarisme (les mêmes dans Regard). Pour d’autres l’outil actuel permet de connaitre suffisamment (4) l’état des discriminations racistes tant dans l’emploi que dans le logement et dans d’autres domaines encore.

- Réduire les discriminations, mon oeil !

Ce n’est donc pas principalement du côté de la technique qu’il faut
regarder mais du côté des effets d’une telle politique. Même dans un
contexte positif les statistiques ethniques sont un danger car dans un
premier mouvement elles mettent les individus en catégories, en « races »
alors que non seulement là n’est pas leur identité réelle (en ce sens
que la discrimination raciale même à des fins compensatrices reste
encore et toujours une discrimination raciste) mais en plus ce n’est pas
leur identité ressentie . De plus dans le mouvement plus abouti, elles
opèrent nécessairement une classification fausse, aux frontières
aléatoire et donc contestables. Ces statistiques ethniques ont des
effets sociaux pervers : elles vont accroitre une catégorisation, une
éthnicisation, une racisation qu’il s’agit précisément d’empêcher ou de
réduire. Déjà à ce niveau le MRAP se déclare contre les statistiques
etniques.

- Diviser pour régner : on dit désormais « communautariser ».

Vu le contexte politique (Un président de la République N. Sarkozy
reprenant plus qu’il ne les combat les thèses du FN) et législatif (La
loi Hortefeux part en guère contre les migrants) ces statistiques
ethniques ne peuvent à fortiori trouver à développer une queconque
politique positive . Le contexte autoritaire et xénophobe voire raciste
n’est pas à la mise en application d’une politique de discrimination
positive visant à rehausser dans la société la place des immigrés qui
pour l’essentiel subissent la domination, les différentes formes
d’oppressions et d’exclusions, notamment dans l’emploi et le logement
mais aussi dans d’autres secteurs. Le danger est donc grand.qu’un tel
appareillage serve plus à conforter ces inégalités d’accès et ses
discriminations racistes. Vu le contexte le MRAP est résolument contre
les statistiques ethniques.

- La droite et le patronat joue sur les deux tableaux !

Le même qui pendant sa campagne électorale stigmatisait globalement les musulmans sous couvert de communautarisme s’emploi à le favoriser. Car Claude BEBEAR comme Nicolas SARKOZY savent que l’ethnicisation du social produit des effets similaire à celui de sa nationalisation : ce sont les conflits de classe qui passent à l’arrière plan avec notamment les enjeux qui en forme le contenu. : en termes de garanti de l’emploi, de garanti du service public partout sur le territoire et notamment dans les quartiers les plus abandonés de la République, et in fine enjeux de redistribution des richesses . Ce qui nous fait dire que la solution passe par une politique économique et sociale forte en faveur de l’emploi, du logement, de l’école y compris des universités et plus généralement des services publics. Nous pensons qu’il faut favoriser la présence syndicale dans les entreprises petites ou grandes afin que ces syndicats puissent intervenir contre les discriminations racistes et toutes les autres discriminations injustes..

Christian DELARUE

BE & CA du MRAP

1)- La revue La Recherche consacre son dossier du mois d’octobre 2006 au thème « La science et les races » (n°401, 5,95 €).
Les conclusions du colloque du 19 octobre 2006 sur les statistiques
ethniques sont consultables à partir du lien ci-dessous :
http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/notecussetstatistiquesethniques.pdf

2) - Pour la première fois la CNIL organise en janvier 2007 des
auditions ouvertes à la presse sur le thème de la mesure de la diversité.
http://www.cnil.fr/index.php?id=2171

Les acteurs associatifs interviennent : Le combat des pétitions relaté
dans un article de Libération :.

Contre les associations, des chercheurs se disent favorables au
recensement racial.
Les statistiques ethniques, ni tout blanc ni tout noir .
Par Didier ARNAUD, Catherine COROLLER
QUOTIDIEN : mercredi 7 mars 2007
http://www.liberation.fr/actualite/societe/239234.FR.php

- Le Cran riposte.
Pas d’etnique dans les statistiques.
http://www.liberation.fr/actualite/societe/236953.FR.php
Alors que le communautarisme s’invite dans la campagne, « Libération »
publie une pétition
qui s’élève contre l’apparition de « statistiques de
la diversité » en France.
Par Didier ARNAUD, Fabrice TASSEL
QUOTIDIEN : vendredi 23 février 2007

3) - Une étude de scientifiques favorables aux statistiques etniques :
Patrick SIMON et Martin CLEMENT de l’INED ont rédigé un Rapport
d’enquête pour caractériser l’origine
. Ils ont distingué trois manières
de caractériser l’origine : l’ascendance, l’origine géographique,
l’identité ethno-raciale (Blanc, Noir, Arabe, Asiatique...)
http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1206/publi_pdf1_139.pdf

4)- Claude BEBEARD dans son rapport fustige « l’opacité satistique » comme un défaut de moyen donné en vue d’assurer la diversité dans le
recrutement et l’intégration dans les entreprises.

Rapport officiel
Des entreprises aux couleurs de la France. Minorités visibles : relever le défi de l’accès à l’emploi et de l’intégration dans l’entreprise par CLAUDE BEBEAR Président de l’Institut Montaigne, Président du Conseil de Surveillance d’AXA et Président du Conseil d’Administration
d’IMS-Entreprendre pour la cité.
CGT
http://docsite.cgt.fr/1112620600.pdf

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/catalogue/9782110058775/

5 ) - Les stats ethniques existent déjà : François HERAN, Directeur Général de l’INED, après avoir distinguer
les fichiers anonymes ou anonimisés des fichiers nominatifs rappelle que
"la statistique publique étudie de longue date les origines des immigrés
y compris s’ils ont acquis la nationalité française".
http://cgtinsee.free.fr/dossiers/stats%20ethniques/article%20le%20monde%20la%20stat%20ethnique%20possible%2015%20sept%202006.pdf

- Un propos de Dominique VIDAL : "Là encore, certains découvrent la
lune. Depuis 1999, des enquêtes officielles de l’Institut national des
études démographiques (INED) ont intégré le pays d’origine et la
nationalité des personnes". in *Quelles statistiques ethniques ?
*http://www.monde-diplomatique.fr/2007/05/VIDAL/14708

- Faut-il des statistiques ethniques ?
Section de Toulon de la LDH

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article165

- Débat interne SOS Racisme
Racisme, le bon côté des quotas
Francis Terquem avocat, fondateur de SOS Racisme, membre des Amis du Cran /contre son confrère et camarade Patrick Klugman, vice-président de SOS Racisme
http://www.discrimscope.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=60&Itemid=54

DISCRIMINATION RACIALE" ou DISCRIMINATION RACISTE.
http://amitie-entre-les-peuples.org/spip.php?article503